Jour #7 : Plitvice et une nuit avec les moutons

Le parc de Plitvice

On se lève difficilement après une nuit agitée. Des voitures sont passées près de notre tente et des corbeaux ont trifouillé dans une poubelle pas loin de nous. Raluca n’était pas très rassurée, même si on dormait avec un marteau près de nous pour nous défendre en cas de besoin 😉
On commence par aller boire un café dans le village. On est dimanche, il est 9h et les habitués sont déjà à la bière et à l’eau de vie. On recharge l’ordinateur, nos téléphones et l’appareil photo. Un conseil, si vous voyagez : emportez une rallonge multiprises, c’est bien pratique pour tout charger d’un seul coup.
On fait notre itinéraire pour la journée avec le parc de Plitvice et la nuit prévue sur la route vers Split. On passe tout près de la frontière avec la Bosnie et on commence à voir les premières traces de la guerre : des maisons détruites et d’autres récentes dont beaucoup ne sont pas terminées. On se trompe de route et on décide de rattraper la bonne en passant par une piste. On découvre la campagne profonde et on traverse une forêt. Sur le bord de la piste des panneaux avec une tête de mort indiquent que la forêt est minée, pas très rassurant.
Plitvice est un parc naturel classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il comprend des lacs et des enchaînements de chutes d’eaux. Il y a beaucoup de touristes qui arrivent par bus entiers et nous tombons sur un gros arrivage de japonais (ou coréens, on ne sait pas trop) qui se protègent du soleil avec des parapluies. A l‘entrée du parc, on se croirait sur l’autoroute un jour de départ en vacances : à la queue leu leu, essayant de dépasser sur le sentier étroit les groupes qui s’arrêtent pour prendre des photos. On fait comme tout le monde et on prend plein de photos. Au final, avec le soleil de l’après midi, la plupart sont surexposées et reflètent mal ce que l’on a vu. Car on en a pris plein la vue : une eau très claire, le paradis des poissons (on regrette d’avoir laissé la canne à pêche dans la deuche). Un bateau nous amène un peu plus loin dans le parc. Il y a beaucoup moins de monde, les chutes sont moins impressionnantes mais nous en profitons pour nous balader tranquillement. Ensuite, retour au parking en prenant un bateau, puis une sorte de train tiré par un camion. Plitvice vaut vraiment le détour si vous passez en Croatie.

Un belle rencontre

Notre objectif est maintenant de nous approcher au maximum de Split et de trouver un endroit pour camper. Nous avons repéré un village sur la carte, mais mauvaise surprise, ce village est désert, toutes les maisons ont été détruites. Sur le bord de la route j’aperçois une chapelle en ruine. Le terrain est plat, parfait pour camper, par contre on se rend compte qu’il y a un cimetière juste derrière la chapelle. On préfère éviter de dormir à côté des tombes.
Juste avant on a vu au loin un hameau qui semble abandonné avec des maisons en ruine. On s’engage sur un chemin et au bout de 500 mètres on tombe sur un gros troupeau de moutons et de chèvres. On s’approche doucement pour ne pas les effrayer, puis on descend prudemment de la voiture pour parler à la femme qui garde le troupeau avec 8 gros chiens.

Photo souvenir avec Anna

Photo souvenir avec Anna

La femme a une soixantaine d’année, elle nous fait signe d’approcher. On essaye de lui demander si on peut planter notre tente ici. Elle nous répond « né » et on comprend que c’est dangereux à cause des chiens. On lui montre notre parcours collé sur la portière de la voiture, cela la fait rire et elle nous explique avec des gestes qu’on peut dormir chez elle. Elle parque le troupeau dans la cour de la maison. Il y a une grosse centaine de bêtes. La maison est à moitié en ruine. La porte d’entrée est fermée par une ficelle, les fenêtres ont été cassées et sont remplacées par des films plastiques. Il y a 3 pièces : une ancienne chambre qui sert maintenant de débarras, une cuisine et une chambre avec 2 lits simples. Pas d’eau, pas d’électricité et cela sent très fort le mouton. Raluca fait un peu la moue, mais nous décidons de tenter l’expérience et de passer la nuit ici. Nous apprenons que la femme qui nous accueille s’appelle Anna. Elle a 56 ans et 9 enfants qui habitent dans la région. La barrière de la langue rend la conversation très limitée. A la lumière e la bougie, on mime, on fait des gestes et on dessine sur notre carnet pour nous faire comprendre. Elle nous propose de préparer quelque chose à manger, mais on n’a pas très faim (on a mangé des Cevapcici en fin d’après midi). On lui offre des asperges et on ne comprend pas trop si cela lui fait plaisir ou pas. Par contre, elle semble apprécier le savon de Marseille et la boîte de biscuits que nous lui donnons. A 21h on va se coucher : tous les 3 dans la même chambre, je dors sur un tapis de sol au pied du lit de Raluca et Anna est à côté de nous dans son lit. Les moutons sont dans la cour juste sous la fenêtre mal fermée de la chambre. On a l’impression de dormir avec eux. On les entend respirer et bouger. Du coup on compte les moutons pour nous endormir…

Quelques photos :

Partagez cet article avec vos amisShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0Email this to someone
7 commentaires
  1. Bonjour les amis

    votre voyage a l’air de bien se dérouler, et c’est un plaisir de partager ces beaux paysages ainsi que vos aventures et mésaventures!!!! bises à vous deux

    sylvie

    • Merci Sylvie !
      On voit que tu nous suis de près, cela nous fait plaisir.
      On va continuer à poster régulièrement des articles et photos.
      A bientôt !

    • Please let me know if yo;u&8217#re looking for a article author for your site. You have some really good articles and I feel I would be a good asset. If you ever want to take some of the load off, I’d love to write some articles for your blog in exchange for a link back to mine. Please blast me an e-mail if interested. Cheers!

  2. Salut les aventuriers du 21e s, on pense à vous et on vous envie !!! On attend la suite des aventures, big bisous

  3. Salut les voyageurs !
    C’est vraiment une super aventure ! … À vous lire pour la suite de votre séjour …. Et merci de nous faire voyager avec vous
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *